Naviguer dans cette catégorie BIENVENUE

Ecrire en Luberon


Du 23 au 25 septembre 2021 Trois jours animés par Yves Rajaud, poète et romancier. Cet atelier nous (ou Vous ?) plongera dans les mystères de l’imagination, de la création et de la parole écrite. Nous y inventerons notre style et y vivrons l’expérience renouvelée de l’écriture. ·         Vous expérimenterez les cent manières dont votre écriture devient jeu,

Halloween


Les sorcières se sont fâchées ! Les vampires vont arriver ! Que va-t-il se passer ? Ouille, ouille, ouill’, j’ai une trouille ! Ouille, ouille, ouill’, j’ai une trouille ! Ouille, ouille, ouill’, j’ai une trouille ! Ouille, ouille, ouill’, j’ai une trouille ! Ouille, ouille, ouill’, j’ai une trouille ! Ouille, ouille, ouill’, j’ai une trouille ! Tiens, mais je sais compter ! Ouille,

A bas le haut !


A bas… la culture générale ! Il parait que l’on va, dans certains concours, supprimer les épreuves de « Culture générale », afin de ne pas défavoriser les élèves issus de milieux dits « défavorisés ». Pour ma part, je pense qu’il s’agit là d’une excellente idée et l’on devrait, de la même manière, supprimer les épreuves de dessin, pour

Printemps des poètes


Espèce en voie de disparition Puissent les verts, les jaunes ou les rouges s’inquiéter (évitons les bruns à tout jamais) oui, s’alarmer, se mobiliser pour une espèce en voie de disparition. Une disparition qui devrait émouvoir au-delà du cercle étroit des écolos et des porteurs de pancartes, une espèce devenue de plus en plus rare,

Actualités

Vidéo la plus récente

POEME LE PLUS RÉCENT

  • Les bravos, les vivats et les ovations

    Le prince qui nous gouverne a perdu ses repères. Il erre en bord de mer, sur le sentier côtier. Dans ce bruit de tempête, il se voit en Gradlon ! Des haies d’éléagnus le serrent sur son chemin. Il ne voit ni la houle, ni la côte, ni le vent.

Commentaires récents